Exemple de texte


Exemple de texte

Appel pour la vie

Prenez le Chemin-Haut de l'Homme !

23/02/1984

 

Vous avez pris jusqu'à ce jour les bas chemins de vos intérêts personnels. Bien que des interpellateurs et exhortateurs isolés n'aient cessé de vous dire : " Ces chemins sont faux, la vraie voie de l'homme doit conduire vers les Hauteurs ! ", vous continuiez à vous complaire dans les bas-fonds de vos appétits, de votre soif de puissance, de vos aspirations uniquement terrestres.
     Inévitablement vos zones d'intérêt devaient se chevaucher et il en résulta la lutte, la lutte des entreprises pour conquérir et s'assurer les marchés, la lutte des armées pour briser l'adversaire, la lutte des idéologies pour justifier leurs systèmes.
     Inévitablement vous dépassiez aussi les limites protectrices de votre vie, car la passion de la richesse, de la puissance et de la jouissance vous poussa à l'exploitation sans merci de la terre, au déréglage des équilibres de la nature et à l'empoisonnement de l'air, du sol et de l'eau. Les couches protectrices de la haute atmosphère furent déchirées et décomposées, et vous tenez dans vos mains l'atout décisif des bombes atomiques, après lesquelles évidemment il n'y aura plus d'autre lutte.
     Durant tous les millénaires les guerres firent rage. Toujours et partout les cadavres sanglants recouvrirent la terre. Jamais vous n'avez su renoncer à la force pour vous assurer vos vils buts terrestres.
     Les accords entre les peuples furent vains. Vos législations non plus ne purent empêcher les ruptures de la paix, la violence et l'insécurité croissante. Un profond mécontentement, les soucis et l'inquiétude s'étendent de plus en plus à la suite de l'injustice, de la dureté de cour et du désordre croissant sur toute la terre.
     Si vous cherchez sérieusement la cause de votre situation de Jour en Jour plus menaçante, il vous faut comprendre que la lutte engendrée par vos passions mène sans cesse à de nouvelles luttes, tant qu'il ne leur sera opposé. une nouvelle et puissante force de retenue, de blocage. Cette force d'endiguement peut être une inébranlable volonté de paix, ou le respect ressuscité de la Vie, ou aussi le pressentiment d'une éminente mission de l'homme dans le monde.
     Mais là se révèle votre malheur : vos dépôts d'armes sont pleins à craquer, vos réserves de forces morales par contre sont vides ! C'est la raison pour laquelle aucun chemin praticable ne peut être trouvé pour vous permettre de sortir de votre bien grave crise mondiale.
     Qu'est donc la crise mondiale ? Elle n'est rien d'autre que l'échec de l'ensemble de votre système de vie, exclusivement basé sur l'égoïsme passionné, source de lutte et diamétralement opposé au principe fondamental de la nature et de la Vie.
     Car la vie est en premier lieu communauté de paix, dont chaque partie, cellule, ou être vivant, ou force de la nature, aide l'autre et sert l'ensemble !
     Vous fermez sans cesse les yeux devant ce principe fondamental, de sorte que la bonne intention de ceux qui cherchent à aider, les gouvernements ou aussi les clairvoyantes personnes privées, recommandent comme unique issue la fuite en avant : inventer davantage, produire moins cher, fabriquer plus intensivement, afin de battre les concurrents, d'amorcer la propre croissance économique et de supprimer le chômage.
     Est-ce là quelque chose d'autre que le traditionnel chemin de la lutte sans merci ? Respecte-t-on par cela la loi de Vie ? Cela n'entraîne-t-il pas l'effondrement des domaines économiques combattus ? N'est-ce pas un accroissement encore plus systématique et plus intense de la crise ?
     Et après tout :
     Ne s'agit-il dans la vie que d'économie ? L'économie est-elle le but de la vie ? Ou quand même peut-être rien qu'un moyen de vivre ?
     Vous avez évité ces questions, car vos idéologies, vos philosophies et vos religions n'indiquent aucune valeur de la vie terrestre et de l'existence ! En conséquence vous recherchez votre but non dans la vie, mais en dehors d'elle, donc dans la richesse, la jouissance, le confort, la folie de puissance. Et de tels buts obligent évidemment à la lutte, puisque chacun convoite et exige ce que l'autre possède et cherche à le lui ravir.
     Mais qu'en est-il lorsque vous cherchez votre but dans la vie ? Peut-on encore s'enrichir alors, éprouver de la joie et être heureux ? Sans lutte dangereuse, et dès maintenant sur la terre ?
     Réfléchissez donc : les systèmes économiques et les structures nationales ne sont finalement que des formes issues de votre intellect limité et sans cesse condamnées à disparaître, ainsi que l'histoire le montre. mais l'existant permanent, c'est la Vie elle-même !
     Et qu'est la Vie ? Elle est une grande force d'ordre et d'ascension, qui en toute indépendance de vous a édifié une multitude d'êtres vivants, un gigantesque développement. ascendant, dont l'extrême pointe d'évolution est l'homme.
     L'homme lui-même est actuellement le porteur de vie le plus doté, le seul qui soit apte à conduire plus haut le courant vital. Ce fait regarde chacun de vous, tout comme chacune de vos cellules fait partie du corps entier et se voit soumise par lui à contribution.
     Et voilà ce dont il s'agit maintenant, voilà le véritable problème sur la terre: c'est l'élévation de la Vie par l'homme, élévation par ce qu'il y a de spécifique, d'unique dans l'homme, par sa vie intérieure.
     Mais qu'est-ce encore que la " vie intérieure " ? Elle est une quête et une aspiration, elle est une connaissance croissante des lois et des plans de la Création, elle est un épanouissement d'amour et de justice, c'est une union avec d'innombrables êtres qui vous entourent et vous assistent, c'est recevoir, transformer et transmettre à d'autres les forces promotrices de vie issues des Hauteurs spirituelles, cela surtout par l'art, c'est la coopération en paix pour la réalisation d'un éminent plan de la Création, c'est la maîtrise du " Moi " et le service libre et joyeux dans la Volonté du Créateur.


     Oui, il faut la richesse,
     moins cependant la richesse terrestre que celle de votre connaissance, de vos vertus, de vos aptitudes !


     Oui, il vous faut la puissance,
     non pas celle de la violence, mais celle d'une volonté d'édification en amour et en justice, qui sait irradier la terre et rayonner jusqu'aux plus lointaines galaxies, suscitant partout paix et beauté, et fortifiant partout la vie naissante !


     Oui, il vous faut la joie,
     non seulement par la jouissance terrestre, dont vous ne serez nullement privés, mais aussi par la maîtrise des forces vitales octroyées, par l'emploi bénéfique de vos dons, par la vision de la paix et du bonheur que vous créez !


     Oui, il vous faut la sécurité,
     non seulement par la protection des armes défensives et la neutralisation de vos adversaires, mais avant tout par l'insertion dans l'ordre de la Création, de sorte que seuls des fils de destin bénéfiques vous accompagnent et vous conduisent sûrement dans tout danger vers l'existence éternelle de votre personnalité spirituelle !
     Voilà des faits vérifiables, expérimentables, à la disposition illimitée de chacun qui veut bien s'orienter vers sa véritable raison de vivre. Joyeux et heureux, riche et content, chacun peut l'être, dès aujourd'hui sur la terre, sans lutte de puissance, sans guerre d'extermination, sans révolution mondiale.
     Seule la modification intérieure de l'échelle des valeurs est requise, par laquelle l'intellect cérébral et les biens matériels sont placés en position seconde, la haute faculté d'intuition et la promotion de la spiritualité éternelle en position première !
     Effectuez ce changement et vous serez sur le chemin-haut de l'homme. Dès lors vous pourrez en sécurité commencer une ère nouvelle. Vous répondrez alors à votre nature humaine qui est matérielle et spirituelle. Vous serez alors à votre place dans la Création. Vous remplirez alors votre mission cosmique au service de l'ennoblissement de la Vie.
     Autrement et d'elles-mêmes se règleront alors toutes les relations d'homme à homme, de peuple à peuple, de l'humanité à la nature et à l'univers. Car si chacun de vous s'applique à servir en premier lieu l'autre, le plus grand, alors il n'y aura plus de lésé, plus de parties de bras de fer et plus de crise économique. Mais bien l'édification, l'harmonie, la paix, le bonheur !
     Vous êtes libres de vouloir ou de refuser cela. Mais vous serez forcés d'en accepter les conséquences, l'épanouissement dans la protection de la toute-puissante Force Vitale, ou l'engloutissement dans la nuit, la misère et le chaos.
     Dites-vous bien ceci : la Vie est plus forte que vous ! Elle vous domine, comme inflexible Volonté du Créateur. Alors soyez raisonnables, vous qui saviez si bien vous référer à la raison ! Voyez dans la souffrance de l'humanité la preuve de votre pensée erronée et de votre comportement faux. Reconvertissez-vous à la logique supérieure du monde qui exige que ne puissent conserver la vie que les êtres qui servent la Vie.
     Prenez ce chemin-haut de l'homme, car votre esprit a été créé pour une haute destinée. L'aide de Dieu, dès lors, sera avec vous, visible, bienfaisante, et vous invitera à marcher vers un avenir digne et plein d'espérance !

_______