ÔĽŅ Exemple de texte

Exemple de texte


ÔĽŅ Exemple de texte

Appel pour la vie

Prenez le Chemin-Haut de l'Homme !

23/02/1984

 

Vous avez pris jusqu'à ce jour les bas chemins de vos intérêts personnels. Bien que des interpellateurs et exhortateurs isolés n'aient cessé de vous dire : " Ces chemins sont faux, la vraie voie de l'homme doit conduire vers les Hauteurs ! ", vous continuiez à vous complaire dans les bas-fonds de vos appétits, de votre soif de puissance, de vos aspirations uniquement terrestres.
     In√©vitablement vos zones d'int√©r√™t devaient se chevaucher et il en r√©sulta la lutte, la lutte des entreprises pour conqu√©rir et s'assurer les march√©s, la lutte des arm√©es pour briser l'adversaire, la lutte des id√©ologies pour justifier leurs syst√®mes.
     In√©vitablement vous d√©passiez aussi les limites protectrices de votre vie, car la passion de la richesse, de la puissance et de la jouissance vous poussa √† l'exploitation sans merci de la terre, au d√©r√©glage des √©quilibres de la nature et √† l'empoisonnement de l'air, du sol et de l'eau. Les couches protectrices de la haute atmosph√®re furent d√©chir√©es et d√©compos√©es, et vous tenez dans vos mains l'atout d√©cisif des bombes atomiques, apr√®s lesquelles √©videmment il n'y aura plus d'autre lutte.
     Durant tous les mill√©naires les guerres firent rage. Toujours et partout les cadavres sanglants recouvrirent la terre. Jamais vous n'avez su renoncer √† la force pour vous assurer vos vils buts terrestres.
     Les accords entre les peuples furent vains. Vos l√©gislations non plus ne purent emp√™cher les ruptures de la paix, la violence et l'ins√©curit√© croissante. Un profond m√©contentement, les soucis et l'inqui√©tude s'√©tendent de plus en plus √† la suite de l'injustice, de la duret√© de cour et du d√©sordre croissant sur toute la terre.
     Si vous cherchez s√©rieusement la cause de votre situation de Jour en Jour plus mena√ßante, il vous faut comprendre que la lutte engendr√©e par vos passions m√®ne sans cesse √† de nouvelles luttes, tant qu'il ne leur sera oppos√©. une nouvelle et puissante force de retenue, de blocage. Cette force d'endiguement peut √™tre une in√©branlable volont√© de paix, ou le respect ressuscit√© de la Vie, ou aussi le pressentiment d'une √©minente mission de l'homme dans le monde.
     Mais l√† se r√©v√®le votre malheur : vos d√©p√īts d'armes sont pleins √† craquer, vos r√©serves de forces morales par contre sont vides ! C'est la raison pour laquelle aucun chemin praticable ne peut √™tre trouv√© pour vous permettre de sortir de votre bien grave crise mondiale.
     Qu'est donc la crise mondiale ? Elle n'est rien d'autre que l'√©chec de l'ensemble de votre syst√®me de vie, exclusivement bas√© sur l'√©go√Įsme passionn√©, source de lutte et diam√©tralement oppos√© au principe fondamental de la nature et de la Vie.
     Car la vie est en premier lieu communaut√© de paix, dont chaque partie, cellule, ou √™tre vivant, ou force de la nature, aide l'autre et sert l'ensemble !
     Vous fermez sans cesse les yeux devant ce principe fondamental, de sorte que la bonne intention de ceux qui cherchent √† aider, les gouvernements ou aussi les clairvoyantes personnes priv√©es, recommandent comme unique issue la fuite en avant : inventer davantage, produire moins cher, fabriquer plus intensivement, afin de battre les concurrents, d'amorcer la propre croissance √©conomique et de supprimer le ch√īmage.
     Est-ce l√† quelque chose d'autre que le traditionnel chemin de la lutte sans merci ? Respecte-t-on par cela la loi de Vie ? Cela n'entra√ģne-t-il pas l'effondrement des domaines √©conomiques combattus ? N'est-ce pas un accroissement encore plus syst√©matique et plus intense de la crise ?
     Et apr√®s tout :
     Ne s'agit-il dans la vie que d'√©conomie ? L'√©conomie est-elle le but de la vie ? Ou quand m√™me peut-√™tre rien qu'un moyen de vivre ?
     Vous avez √©vit√© ces questions, car vos id√©ologies, vos philosophies et vos religions n'indiquent aucune valeur de la vie terrestre et de l'existence ! En cons√©quence vous recherchez votre but non dans la vie, mais en dehors d'elle, donc dans la richesse, la jouissance, le confort, la folie de puissance. Et de tels buts obligent √©videmment √† la lutte, puisque chacun convoite et exige ce que l'autre poss√®de et cherche √† le lui ravir.
     Mais qu'en est-il lorsque vous cherchez votre but dans la vie ? Peut-on encore s'enrichir alors, √©prouver de la joie et √™tre heureux ? Sans lutte dangereuse, et d√®s maintenant sur la terre ?
     R√©fl√©chissez donc : les syst√®mes √©conomiques et les structures nationales ne sont finalement que des formes issues de votre intellect limit√© et sans cesse condamn√©es √† dispara√ģtre, ainsi que l'histoire le montre. mais l'existant permanent, c'est la Vie elle-m√™me !
     Et qu'est la Vie ? Elle est une grande force d'ordre et d'ascension, qui en toute ind√©pendance de vous a √©difi√© une multitude d'√™tres vivants, un gigantesque d√©veloppement. ascendant, dont l'extr√™me pointe d'√©volution est l'homme.
     L'homme lui-m√™me est actuellement le porteur de vie le plus dot√©, le seul qui soit apte √† conduire plus haut le courant vital. Ce fait regarde chacun de vous, tout comme chacune de vos cellules fait partie du corps entier et se voit soumise par lui √† contribution.
     Et voil√† ce dont il s'agit maintenant, voil√† le v√©ritable probl√®me sur la terre: c'est l'√©l√©vation de la Vie par l'homme, √©l√©vation par ce qu'il y a de sp√©cifique, d'unique dans l'homme, par sa vie int√©rieure.
     Mais qu'est-ce encore que la " vie int√©rieure " ? Elle est une qu√™te et une aspiration, elle est une connaissance croissante des lois et des plans de la Cr√©ation, elle est un √©panouissement d'amour et de justice, c'est une union avec d'innombrables √™tres qui vous entourent et vous assistent, c'est recevoir, transformer et transmettre √† d'autres les forces promotrices de vie issues des Hauteurs spirituelles, cela surtout par l'art, c'est la coop√©ration en paix pour la r√©alisation d'un √©minent plan de la Cr√©ation, c'est la ma√ģtrise du " Moi " et le service libre et joyeux dans la Volont√© du Cr√©ateur.


     Oui, il faut la richesse,
     moins cependant la richesse terrestre que celle de votre connaissance, de vos vertus, de vos aptitudes !


     Oui, il vous faut la puissance,
     non pas celle de la violence, mais celle d'une volont√© d'√©dification en amour et en justice, qui sait irradier la terre et rayonner jusqu'aux plus lointaines galaxies, suscitant partout paix et beaut√©, et fortifiant partout la vie naissante !


     Oui, il vous faut la joie,
     non seulement par la jouissance terrestre, dont vous ne serez nullement priv√©s, mais aussi par la ma√ģtrise des forces vitales octroy√©es, par l'emploi b√©n√©fique de vos dons, par la vision de la paix et du bonheur que vous cr√©ez !


     Oui, il vous faut la s√©curit√©,
     non seulement par la protection des armes d√©fensives et la neutralisation de vos adversaires, mais avant tout par l'insertion dans l'ordre de la Cr√©ation, de sorte que seuls des fils de destin b√©n√©fiques vous accompagnent et vous conduisent s√Ľrement dans tout danger vers l'existence √©ternelle de votre personnalit√© spirituelle !
     Voil√† des faits v√©rifiables, exp√©rimentables, √† la disposition illimit√©e de chacun qui veut bien s'orienter vers sa v√©ritable raison de vivre. Joyeux et heureux, riche et content, chacun peut l'√™tre, d√®s aujourd'hui sur la terre, sans lutte de puissance, sans guerre d'extermination, sans r√©volution mondiale.
     Seule la modification int√©rieure de l'√©chelle des valeurs est requise, par laquelle l'intellect c√©r√©bral et les biens mat√©riels sont plac√©s en position seconde, la haute facult√© d'intuition et la promotion de la spiritualit√© √©ternelle en position premi√®re !
     Effectuez ce changement et vous serez sur le chemin-haut de l'homme. D√®s lors vous pourrez en s√©curit√© commencer une √®re nouvelle. Vous r√©pondrez alors √† votre nature humaine qui est mat√©rielle et spirituelle. Vous serez alors √† votre place dans la Cr√©ation. Vous remplirez alors votre mission cosmique au service de l'ennoblissement de la Vie.
     Autrement et d'elles-m√™mes se r√®gleront alors toutes les relations d'homme √† homme, de peuple √† peuple, de l'humanit√© √† la nature et √† l'univers. Car si chacun de vous s'applique √† servir en premier lieu l'autre, le plus grand, alors il n'y aura plus de l√©s√©, plus de parties de bras de fer et plus de crise √©conomique. Mais bien l'√©dification, l'harmonie, la paix, le bonheur !
     Vous √™tes libres de vouloir ou de refuser cela. Mais vous serez forc√©s d'en accepter les cons√©quences, l'√©panouissement dans la protection de la toute-puissante Force Vitale, ou l'engloutissement dans la nuit, la mis√®re et le chaos.
     Dites-vous bien ceci : la Vie est plus forte que vous ! Elle vous domine, comme inflexible Volont√© du Cr√©ateur. Alors soyez raisonnables, vous qui saviez si bien vous r√©f√©rer √† la raison ! Voyez dans la souffrance de l'humanit√© la preuve de votre pens√©e erron√©e et de votre comportement faux. Reconvertissez-vous √† la logique sup√©rieure du monde qui exige que ne puissent conserver la vie que les √™tres qui servent la Vie.
     Prenez ce chemin-haut de l'homme, car votre esprit a √©t√© cr√©√© pour une haute destin√©e. L'aide de Dieu, d√®s lors, sera avec vous, visible, bienfaisante, et vous invitera √† marcher vers un avenir digne et plein d'esp√©rance !

_______